• An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
1

Points forts de Voix Libres

  1. CAMPAGNE DES BONS TRAITEMENTS
    Programme national de non-violence (70% des femmes et 83% des enfants maltraités en Bolivie) avec création d’une nouvelle loi adoptée par l’Assemblée législative.

  2. LE GOUVERNEMENT DES ENFANTS des mines et des bidonvilles
    Aujourd’hui formés ou diplômés, ils garantissent un engagement solidaire et durable.

  3. PAS DE DÉVELOPPEMENT SOCIAL SANS DÉVELOPPEMENT INTÉRIEUR
    Libération des traumas puis de la créativité par la musique, chant, danse et écriture.

  4. AUTONOMIE
    Grâce aux micro-crédits sans intérêts
    , les bénéficiaires ne sont pas assistés, mais deviennent entrepreneurs.

  5. FEMMES ET FILLES initiatrices et actrices d’un développement durable.
    Plus de 80% des employés de Voix Libres et des bénéficiaires de micro-crédits sont des femmes.

  6. MULTIPLICATION Contrats de solidarité et valeurs éthiques exigeantes :
    chacun doit transmettre tout ce qu’il sait…et se sentir gardien de sa communauté.

  7. ECONOMIE SOLIDAIRE DES PLUS PAUVRES
    100% des bénéfices du marché solidaire en Europe financent les projets des enfants.

  8. TRANSPARENCE
    Audits internes et externes en Bolivie et en Europe.

Contrats exigeants
Chaque boursier signe un contrat de solidarité exigeant.
Femmes Dimension genre: ces femmes des mines participent Ă  un projet de reforestation.

Thérapie
Danses, musique, chant... des thérapies simples, mais efficaces pour garantir la durabilité des projets.

Voix Libres

présenté par Marianne Sébastien, Présidente-Fondatrice

Voix Libres ne lutte pas contre la pauvreté, mais donne les moyens à ceux qui vivent une misère extrême d’accéder à une pauvreté digne par une écoute profonde et respectueuse de leur souffrance… et beaucoup de tendresse.

«J’ai vécu la terreur quotidienne dès que la nuit tombait dans la mine, nous confie Maria. J’ai été battue, abusée, volée… et puis j’ai reçu des micro-crédits et je suis devenue menuisière. Ces 6 derniers mois, j’ai formé 12 femmes et 4 jeunes au travail sur le bois. Chaque jour, je les aide à avoir confiance pour ne plus répéter le calvaire qu’ont vécu nos mères et nos ancêtres».

Tout a commencé avec 12 enfants au fond des mines. 15 ans plus tard, une famille de 560’000 bénéficiaires en Bolivie et 25’000 amis en Europe partagent cette utopie de justice et savent que 100% des dons, des parrainages et des micro-crédits financent directement les projets des enfants en Bolivie.

J’admire profondément le travail acharné de plus de 200 coordinateurs boliviens dont la majorité a souffert dans les mines, les rues ou les ordures. «Enfant, je vendais dans la rue, aujourd’hui je suis avocat. A Voix Libres, je donne ma vie à ceux qui sont privés de tous les droits. Nous travaillons déjà dans la moitié de la Bolivie, mais nous recevons tant de demandes que c’est bientôt dans toute la Bolivie que nous devrons agir…».

La résilience communautaire, c’est qu’ensemble ils retrouvent la parole, ils chantent après avoir été muets et pétrifiés et deviennent multiplicateurs au-delà de toute espérance. «Je croupissais au fond des ordures. J’ai été aimé et compris et je me sens ainsi capable de tout, malgré mes rechutes avec l’alcool. J’ai réussi mon école agricole et je vais aider des dizaines de jeunes à se former à leur tour pour relancer l’agriculture dans leur village grâce à des micro-crédits». Depuis 1994, plus de 100’000 bénéficiaires de micro-crédits ont élevé d’un coup leur niveau de vie et cheminent peu à peu vers l’autonomie.

Les pauvres sont au cœur d’une économie solidaire qu’ils ont inventée eux-mêmes, loin de l’égoïsme et de l’individualisme. Ce travail collectif assure des conditions décentes et égalitaires. Ils étaient passifs, impuissants, esclaves oubliés. Ils deviennent responsables de leurs vies et de leurs communautés. Les enfants des ténèbres ont su créer un monde d’espoir et un développement global qui ne mourra pas parce qu’il vient de leur cœur… et du vôtre. Merci de votre engagement précieux et concret.

 

Signature Marianne