• An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
1

parrainage-btn

btn-bleu-eur btn-bleu-chf

blanc3

mcredit-btn

btn-vert-eurbtn-vert-chf

Dons en ligne sécurisés par Paypal

don-france

don-suisse

 

Prendre soin des femmes

Tous les amis de Voix Libres vendent les dés d’amour dans la rue, les écoles... et aux amoureux !

40 femmes ont quitté les mines pour fabriquer les jeux de dés d’amour...

30 menuisières fabriquent les dés et peignent les lettres, 10 couturières cousent et brodent les trousses...
A chaque lancer de dés, vous aurez la surprise de voir apparaître le mot “AMOUR”

!Potosi_20100703_004_web

Pour se joindre à nous,
commandez aujourd’hui :

au 022 733 03 03 pour la Suisse
au 03 88 36 61 33 pour la France
au 04 74 12 85 49 pour la Belgique

• nous vous les envoyons immédiatement
• ou passez les chercher dans nos boutiques
• ou commandez-les sur notre boutique en ligne :
pour la Suisse / pour la France

Un jeu de dés “AMOUR” ou “LIEBE” Prix = 20 frs ou 15 Euro

= 1 mois de formation en menuiserie pour une femme
ou
= 1 année de scolarisation pour 2 enfants des rues.

femme-et-son-fils-ds-cailloux_web

Qui veut financer une bourse d’études en menuiserie pour une femme?

= 120 frs pour 6 mois
= 240 frs pour 1 an


soit, en France, 17 centimes par jour! ...
le prix réel de votre parrainage après déduction fiscale de 66%

Faites un don en ligne (paiement sécurisé par Paypal)
en Euro - France / en Euro - Belgique / en CHF - Suisse

Objectif 2013

Pichounne

35’000 enfants à l’école dont 20’000 filles

Matériel scolaire pour un enfant 10 € pour un an !    
Crayons, stylos, cahiers, papiers, classeurs
dans un sac d’école cousu par nos couturières.

C’est dans l’extrême misère que les droits des filles et des femmes
sont le plus bafoués.
Dans les mines, les rues et les bidonvilles, il est rare de rencontrer
une femme qu in’ait pas été battue ou abusée…
Envoyer les filles à l’école, c’est prévenir
la violence... La liste d’attente est longue !

Votre appui est leur seule chance...

En 2012, 28’000 enfants
ont pu y accéder grâce à vous... Merci !

Faites un don en ligne (paiement sécurisé par Paypal)
en Euro - France / en Euro - Belgique / en CHF - Suisse

Une maison pour les femmes
et les enfants maltraités...Histoire d'une violence

Ils ont besoin d’une maison d’accueil en Bolivie, car tous nos centres de Cochabamba sont pleins et notre ligne gratuite est saturée par des dizaines d’appels désespérés...

Imaginez que vous êtes battue... vous appelez la police... qui ne répond pas...

Par chance vous arrivez à vous traîner jusqu’au prochain poste (à peine 10% des femmes dénoncent). Les policiers, hélas, sont impuissants: ni pharmacie,  ni nourriture, ni douche pour nettoyer les blessures, ni logement d’urgence...

Donc vous êtes renvoyée chez l’agresseur... et l’irréparrable se produit souvent. Dans 90% des cas, la violence est commise par un membre de la famille.

Une maison qui rayonne les droits humains
dans toute la ville!

  • des chambres pour héberger 20 femmes et enfants + une garderie.
  • des salles de réunion pour former plus de 1’400 femmes et enfants par année aux droits humains, à l’auto-défense, au planning familial et à lire, écrire et compter.

Objectifs du projet

  • Légal: protéger les femmes, assurer leurs droits et dénoncer les agresseurs.
  • Santé: les soigner avec tendresse et une panoplie de thérapies brèves.
  • Entreprises: les rendre autonomes grâce au micro-crédit et à la formation technique (boulangerie, artisanat pour l’exportation).
Maison

 

 

Oui, je fais un don pour acheter une maison
pour les femmes et les enfants maltraités

en chf ou en euros

 

 

Maison des Menuisières à Potosi

 La maison des menuisières

Du travail inhumain dans le silence
de la mines...

 

... à une profession digne au sein d'un groupe solidaire et chaleureux.

Un projet innovateur!

Jusqu'à présent, le métier de menuisier était réservé aux hommes! Ce sont des centaines de femmes des mines et des bidonvilles de Potosí qui ont pu être formées dans notre école...

  • Elles ne savaient ni lire, ni écrire => elles ont reçu des cours d'alphabétisation.

  • Elles ne savaient pas se défendre de tous les abus et mauvais traitements dont elles sont victimes dans la mine => elles se sont formées à l'auto-défense.

Résultats de la formation en menuiserie

Plus de 200 femmes de Potosí ont...

  • reçu une formation basique en menuiserie

  • pris un micro-crédit sans intérêts pour améliorer leurs revenus

  • construit elles-mêmes un jeu de mobilier (table, chaises, etc.) qu'elles ont pu prendre chez elles et démontrer à leur époux ce qu'elles ont été capables de réaliser de leurs propres mains.

  • et surtout... elles ont récupéré une nouvelle auto-estime, elles savent se défendre et après la solitude, elles ont retrouvé une nouvelle solidarité: Elles ont enfin osé créer une association des femmes gardes-mines pour défendre leurs droits face à l'exploitation!

Aujourd'hui: un nouvel élan habite jeunes filles et jeunes garçons qui souhaitent se former à la menuiserie...

  • 40 jeunes boursiers de Voix Libres reçoivent un cours d'initiation un jour par semaine à la menuiserie

  • une équipe de 10 jeunes reçoit une formation complète

Vous imaginez combien il est difficile pour que les femmes gardes-mines osent quitter leur mine. Et bien, cette semaine, ce sont 5 femmes descendent de la mine, avec leurs enfants, pour venir emménager dans notre centre de Potosi et... se former à la menuiserie!

Elles ont besoin d'un coup de pouce pour...

  • envoyer leurs enfants à l'école: 7 euros ou 10 frs par mois

  • recevoir une bourse d'étude pour se former à la menuiserie: de 10 à 30 euros ou de 15 à 50 frs par mois

  • prendre un micro-crédit pour investir dans leur première cargaison de bois: de 30 à 200 euros ou de 50 à 300 frs

Merci de les aider à quitter leur statut d'esclaves pour devenir de véritables entrepreneuses... elles étaient muettes, aujourd'hui leur voix se réveille; elles étaient seules, nous sommes maintenant tous ensemble!

Inauguration menuiserie

Ophélie Schnoebelen, coordinatrice, lors
du lancement de la formation avec
les premières apprenties menuisières.


Formation par les femmes

Les femmes forment les femmes!


Appui global aux femmes des mines

Maxime Chiquet, gérant de la menuiserie,
avec Margarita et ses deux enfants...
elle vient de dire: "Oui, je veux vraiment quitter la mine!"

Oui, je souhaite faire un don pour aider ces femmes à quitter la mine et se former à la menuiserie... pour donner en Euros ou en CHF.

Projets du jour précédents

materiel-scolaire

Objectif de la campagne : 2'000 enfants des mines de Potosi à l’école !

En juin 2010 à l'occasion de journée internationale de l’enfance, Voix Libres a lancé une grande campagne d'éducation pour 8'000 enfants des mines de Bolivie. Cette campagne prendra fin lors de la journée internationale des droits de l'enfant le 21 novembre prochain.

Objectif de la campagne : faire connaître le parrainage et vendre par centaines les poupées mangeuses de chagrin.

1 poupée mangeuse de chagrin = 10 €  ou 15 CHF = 1 an de matériel scolaire !

Pour participer à la campagne, contactez-nous au 03 88 36 61 33 ou Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

Plus de 150 jeunes de Potosi, Cochabamba, La Paz et Machacamarca accompagnés des équipes de professionnels, se sont retrouvés le week-end dernier au bord du Lac Titicaca pour la deuxième Grande Assemblée Nationale : le gouvernement des enfants et des jeunes Voix Libres.

Le Gouvernement des Enfants

4 jours intenses qui ont posé la première pierre du « Gouvernement des enfants » : un monde sans violence, où chacun est respecté dans son intégrité, a le droit de s’exprimer et de développer ses talents. Un gouvernement où l’enfant intérieur est au centre, avec toute sa spontanéité et sa créativité.

Chaque équipe avait préparé un programme d’ateliers participatifs : communication non-violente, autodéfense, théâtre pour comprendre la violence, danse et musique, thérapie par le dessin, thérapie par le rire, éducation aux droits de l’homme, ateliers de leadership, création d’entreprises, travaux participatifs (construction d’une serre, préparation d’un jardin…), etc.

Ce fut impressionnant de voir comment les enfants et les jeunes ont pu en 4 jours sortir leurs peurs et leurs colères pour les convertir en nouveaux talents, joie de vivre, projets constructifs et rêves d’autonomie. Mercedes, avocate de Cochabamba, a conclu l’assemblée par ces mots : « Ce qui m’a touché, c’est de voir comment les enfants de Cochabamba se sont ouverts et ont découvert leurs talents. Je suis arrivée au Lac avec une vingtaine de jeunes introvertis… aujourd’hui, je repars avec une vingtaine de jeunes qui sont de véritables leaders ».

Des leaders qui ont tous grandi de leur souffrance et sont de véritables ambassadeurs d’une société autonome, solidaire et libre de choisir.

Pour vous, leurs témoignages et leurs rêves :

CarlosCarlos Vega, éducateur de Potosi - 19 ans

Mon projet : former un groupe de jeunes leaders capables d’entraîner dans des dynamiques et des ateliers tous les enfants et les adolescents à sortir leur rancœur, leur colère, à exprimer leurs craintes et leurs peurs… puis à concrétiser leurs rêves de solidarité. Ainsi, nous formerons une grande chaîne et pourrons ensemble construire une nouvelle société.

 

 

SandraSandra, interne de l’albergue de Cochabamba – 14 ans

Mon projet: Créer une école de talents pour les enfants du dépôt d’ordures et de la rue, pour qu’ils puissent perdre leur peur, s’épanouir et découvrir les talents qu’ils ne connaissent pas encore. J’aimerais former 50 enfants par mois et commencer dès demain !

 

 

AnaAna, jeune céramiste et coiffeuse de La Paz – 18 ans

Mon rêve : avoir un salon de coiffure mobile, pour pouvoir me déplacer partout, et couper les cheveux des jeunes des rues, qui se droguent et sniffent la colle. Je pourrais les former et leur raconter mon expérience à Voix Libres. J’aimerais leur dire que leurs rêves peuvent devenir réalité et qu’ils peuvent se transformer comme moi. Aujourd’hui, grâce à Voix Libres, je suis une personne polyvalente ! Je suis formée en coiffure, céramique et j’ai aussi appris à servir au restaurant.  

 

Au cours du week-end, tant de projets ont pris forme : fabrication de glaces pour vendre à Kara Kara, micro-entreprise de chips et cacahuètes, formation en menuiserie et boulangeries, ateliers de musique, cours d’auto-défense, académie nationale de foot…

Leurs besoins :

•    6 fours à pain : 4'000 euros pièce
•    50 coussins d’auto-défense : 10 euros pièce
•    30 ballons de foot : 8 euros pièce
•    Set de coiffure : 200 euros
•    Instruments de musique pour une classe d’école : 250 euros
•    Matériel pédagogique pour leadership (peinture, maquillage, déguisements, papier, crayons, etc.) : 120 euros par groupe.

Tous les jeunes ont réveillé leur envie d’entreprendre, et ont ainsi prouvé, qu’après la violence et l’exclusion, ils sont devenus aujourd’hui acteurs d’une société de résilients où l’amour est illimité.

Urgent : 20 jeunes en détresse… dont 3 filles enceintes, à -10°C la nuit

Ils vivent sous un pont à plus de 4'000 m. d’altitude. La Police vient régulièrement les racketter et, lors de leur dernière visite, leur a brûlé toutes leurs affaires. Un membre de leur groupe est dernièrement mort écrasé après avoir chuté sur la route en contrebas…

Jhanneth et Maria, deux ex-filles de la rue, rêvent de tous les accueillir dans une simple chambre avec lits, douches, nourriture, mais surtout avec tendresse quotidienne... L’objectif est ensuite de les réinsérer progressivement dans nos entreprises au bord du Lac Titicaca.

Budget :

•    Loyer mensuel : 50 euros
•    20 matelas et couvertures : 40 euros pièce
•    Une petite cuisine : 150 euros
•    Nourriture pour la première semaine : 180 euros

Merci à vous de les soutenir... Vous n’imaginez les effets de votre solidarité! Carlos nous racontait : « Voix Libres a changé mon passé, change mon présent et m’offre un futur »… chacun de vos gestes soigne véritablement et donne un nouvel élan à des milliers de jeunes leaders. Grâce à votre confiance, ils osent réaliser leurs rêves!

don_01
don_02don_03don_04



 

Global Impact Of Fake IDs Business

Freedoms comes in different shapes and flavors. For American college kids Fake IDs are a real pass to freedom, the liberty to choose social activities to engage in, be it drinking or attending music festivals. Best Fake IDs that scan http://join.evolvedfakeids.club are those that have all security features replicated with care and craft. Industrial level equipment located in the developing countries is used for this purpose. Thus, not only this Fake IDs business website helps American youth to enjoy life, but also creates local jobs in poor countries that need them. Fake IDs is a truly global enterprise that benefits people around the world!