• An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
1

Foire aux Questions

Vous souhaitez prendre un parrainage, mais avez quelques questions...

Vous trouverez peut-être ici votre réponse...

Nous n'avons pas assez de parrains. Avant même qu'un parrain s'engage, nous avons déjà sorti 10 enfants de la mine. Rien que la semaine dernière, Eva, notre assistante sociale, assistée de Nico, un ancien jeune esclave du travail, a sorti 12 enfants. A chaque fois, c'est Voix Libres qui assume le parrainage, le temps qu'un parrain se décide.

Voix Libres se consacre aux populations les plus pauvres de Bolivie. Nous avons tout un groupe de jeunes, dirigé par notre assistante sociale, qui assume la mission de "conscientizador". Ce sont des jeunes qui eux-mêmes ont vécu l'enfer de la mine. Aujourd'hui, ils sont boursiers de Voix Libres et s'engagent à sortir d'autres enfants. Un pauvre n'est jamais sorti de la misère tant qu'il n'a pas sorti un autre pauvre de cette misère.

Les enfants ont entre 4 et 14 ans.

Il y a aussi effectivement des filles. Mais elles travaillent plutĂ´t  Ă  l'extĂ©rieur de la mine avec leur mère, pour trier les minerais et ramasser dans les dĂ©chets ce qui peut ĂŞtre rĂ©cupĂ©rĂ©. Nous portons une grande attention Ă  ce qu'autant de filles que de garçons soient bĂ©nĂ©ficiaires, car Ă  Potosi plus de 7 femmes sur 10 sont battues et les viols sont monnaies courantes. Il est donc très important de sortir au plus vite les filles du milieu violent de la mine.

Ces enfants ne peuvent pas toujours être tout de suite scolarisés. Quand ils sortent de la mine, ils sont dans un état de traumatisme aigü. Ils ne parlent pas et ne lèvent pas les yeux du sol. Il y a donc un important travail de thérapie à faire (chant, dessins, discussions en groupe, watsu,...). Ensuite, ils bénéficient d'ateliers d'alphabétisation pour pouvoir intégrer dès que possible le cursus scolaire normal.

Pour ceux qui le souhaitent et qui ont plus de 14 ans, nous proposons des ateliers de formation pré-professionnelle (menuiserie, couture, agriculture,...)

Nous ne pratiquons pas de parrainage personnalisé, pour tout simplement éviter de créer des jalousies ou des injustices entre les enfants. Toutefois nous vous garantissons que le 100% de votre argent va sur le terrain. D'autre part, nous vous envoyons régulièrement des journaux avec les nouvelles du terrain. Vous aurez donc régulièrement des photos de nos enfants en Bolivie.

Pour les mêmes raisons, nous n'organisons pas de voyages sur place. Les coordinateurs et responsables travaillent déjà énormément et l'urgence est omniprésente... chaque heure qui passe, un enfant risque de mourir écrasé dans la mine. Il est donc difficile d'envoyer maintenant des personnes là-bas pour qui il faudrait débloquer un temps qui est trop précieux pour les enfants.

Pour toute question supplémentaire, n'hésitez pas à nous contacter...


100 % des dons, des parrainages et des micro-crĂ©dits sont affectĂ©s aux projets en Bolivie. 

Nos comptes, disponibles sur demande pour tous nos adhérents, affichent clairement la séparation entre frais de fonctionnement et projets humanitaires.

Nos frais de fonctionnement, extrêmement réduits, sont financés par les cotisations des membres et par des sponsors. D'après nos statuts et comme indiqué dans notre documentation, les 30 premiers euros ou 50 premiers francs suisses versés à Voix Libres sont considérés comme cotisation, sauf préavis contraire du donateur.

L’ensemble des dons envoyés en Bolivie est transféré sur les comptes de la Fundación Voces Libres, fondation officiellement inscrite au registre des ONG en Bolivie.

En Europe, la comptabilité est tenue par des comptables bénévoles professionnels. Les comptes font ensuite l’objet d’une révision par un commissaire au compte agréé. Ses conclusions sont présentées chaque année lors de l’Assemblée Générale Ordinaire et sont envoyées aux adhérents sur demande.

En Bolivie, chaque département dispose de comptables professionnels. Les comptes font l’objet d’audits internes réguliers. De plus, les plans comptables ont été harmonisés et le même programme informatique est utilisé tant en Europe qu’en Bolivie, ce qui facilite les contrôles.

Nos journaux informent régulièrement nos adhérents et donateurs des nouvelles des projets et des appels urgents (3 fois par an en moyenne). De plus, nos bilans annuels présentent les actions en Bolivie par département et par programme (éducation, micro-crédit, infrastructures…) avec nombre de bénéficiaires et budget correspondant.

En Europe

5 salariés au SMIG épaulés par plusieurs centaines de bénévoles professionnels. La vocation, le dynamisme et le cœur de ces équipes sont la force de Voix Libres… Chacun est un relais multiplicateur qui offre ses compétences professionnelles, son temps, ses réseaux…

En Bolivie

Plus de 200 salariés de la Fundación Voces Libres, tous boliviens, épaulés par plusieurs centaines de bénévoles parmi les bénéficiaires. Ces coordinateurs ont eux-mêmes souvent vécu la rue, le travail à la mine ou dans les ordures et sont aujourd’hui responsables de projets. Ils sont des preuves vivantes que la souffrance, lorsqu’elle est exprimée et entendue, peut se transformer en stratégie positive et multiplier la solidarité. Leur engagement est le gage d’un développement durable, ancré dans leur culture et leurs valeurs. Grâce à leur connaissance de terrain, les budgets sont toujours calculés au plus juste et les projets correspondent aux besoins réels des populations.

Plus de 400 employés de nos micro-entreprises Voces Libres Pachamama qui transmettent leur formation à des centaines d'apprentis chaque année. Leurs salaires sont autogérés par les bénéfices des ventes sur le marché local et international.

A 90 % par des dons privés, grâce à la générosité et au cœur de quelques 4'000 familles en Europe. Les petits ruisseaux ont fait un fleuve que rien n’arrête ! Chaque contribution, aussi modeste soit-elle, contribue à renforcer ces populations sur le chemin de l’autonomie. En leur nom, 1000 mercis à vous !

Voix Libres Suisse est la maison mère qui assure l’essentiel du suivi des projets et de l’élaboration des supports de communication.

Les antennes internationales poursuivent les mêmes objectifs et coordonnent leurs actions de sensibilisation, de recherche de fonds et de communication. Leurs structures juridiques, ainsi que leurs comptes, sont distincts. Les fonds collectés sont directement transférés en Bolivie. Voix Libres Belgique, France et Blois s’engagent dans leurs statuts à transmettre les comptes annuels à VL Suisse pour l’élaboration de comptes consolidés Europe.

Voix Libres est une association transparente: rapports, bilans et audits sont Ă  votre disposition pour en attester.

La meilleure garantie reste le lien de confiance et de proximité: la force de Voix Libres, c’est la vocation et l’honnêteté des personnes qui donnent à Voix Libres le meilleur d’elles-mêmes pour sauver des milliers de vies et permettre aux plus pauvres de devenir acteurs autonomes.

Venez nous rencontrer Ă  une AssemblĂ©e GĂ©nĂ©rale, lors d’une confĂ©rence ou d’une « SoirĂ©e Portes Ouvertes ». Nous serons heureux de vous rencontrer, de rĂ©pondre en personne Ă  vos questions  et de vous montrer les visages rayonnants des enfants qui apprennent Ă  dessiner un autre avenir!

Merci à vous de croire en la valeur de l’être humain et ce qu’il peut donner de meilleur! Votre aide concrète leur est précieuse !