• An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
1

La Fondation Voix Libres est présente sur tout l’altiplano bolivien...

...depuis le lac Titicaca jusqu’à Villazón au sud du pays, dans des communautés désintégrées sans ressources de développement: exode rural massif vers les mines et les bidonvilles de Potosi, Cochabamba, La Paz, Santa Cruz.

Potosi (4’200 m. d'altitude)

Dans les mines du Cerro Rico: 8 millions de morts en 3 siècles d’exploitation des mines d’argent et d’étain du Cerro Rico. Aujourd’hui, l’esclavage du travail continue, même pour les plus petits... un enfant qui entre à 10 ans dans les mines a en moyenne 10 ans d’espérance de vie: effondrements, explosions de dynamite, intoxication aux métaux lourds, silicose, eau contaminée.

Dans les vallées et sur l’altiplano, jusqu’à l’extrême-sud à Villazón: des communautés désintégrées sans ressources de développement, ni infrastructures scolaires : exode rural massif vers les mines et les bidonvilles de Potosi, Cochabamba, La Paz, Santa Cruz.

La Paz (4’000 m.)

Au bord du Lac Titicaca et dans les rues: froid et marginalité extrême pour les enfants des campagnes et de la rue qui subissent violences. Tatoo, ancien enfant de la rue, témoigne: «sur 10 amis que j’avais il y a 7 ans, 5 sont morts, 3 sont devenus fous à cause de la colle et 2 ont survécu... »

Oruro (4’000 m.)

Dans les bidonvilles et les campagnes: le chômage est très élevé suite à la fermeture de nombreuses mines. Avec Potosi, le département d’Oruro est le plus pauvre de Bolivie.

Cochabamba  (2’500 m.)

Dans les ordures : Une communauté complètement marginalisée dans une zone sinistrée et insalubre... très grande contamination de l’eau et des aliments, pas d’hygiène.

Dans les prisons : la majorité des prisonniers sont des paysans désemparés, tombés sous le coup de la loi «1008» liée à l’éradication de la coca, plante traditionnelle en Bolivie. Voix Libres développe avec eux depuis 1994 des programmes de micro-crédits.

 
Carte des projets
Cerro Rico de Potosi

Enfant de la rueDormir à 3'700 m. d'altitude dans la rue lorsqu'il fait -10°C